Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 16:13

Mère Sainte Mathilde,

religieuse missionnaire au Japon au XIXe siècle,

ouvrit la voie aux congrégations religieuses en Extrême-Orient.

Justine-Raclot-pionniere

Née le 9 février 1814 à Suriauville, Marie-Justine RACLOT entra dans la communauté apostolique des Sœurs de l'Enfant Jésus (Saint-Maur) le 19 mars 1835. Après un apostolat en Languedoc, elle partit pour la Malaisie où elle arriva le 5 février 1854. Après un long séjour à Singapour, elle fut envoyée au Japon, d'où les religieuses étrangères étaient depuis longtemps bannies. Elle fut ainsi la première religieuse à entrer au Japon en 1872 et y demeura pendant toute l’ère Meiji (1868-1912). Sa mission première fut de s’occuper d'orphelins et de pauvres, et en particulier de jeunes filles, souvent destinées à la prostitution. Son caractère entreprenant et décidé a laissé une forte marque au Japon, et de nombreux Japonais viennent à Suriauville visiter les lieux de son enfance. Elle est décédée le 20 janvier 1911 à Yokohama (Japon).
 
En août 2014, plus de trente Japonais, membres de la communauté de l'école Futaba à Yokohama, étaient à Suriauville pour visiter le village natal de leur fondatrice. Accompagnés d'une interprête, ils ont visité sa maison natale, l'église où elle fut baptisée, et le cimetière où sont inhumés ses ancêtres.
Ils ont ensuite apposé une plaque sur l'église :
Mathilde 1257
 
 
 
 聖母マチルダ、 19世紀に日本での宗教の宣教師、 極東の宗教の会衆のために道を開いた 
Seibo Machiruda, 19 seiki ni Nihon de no shūkyō no senkyōshi, Kyokutō no shūkyō no kaishū no tame ni michi o aita 

Partager cet article

Repost 0

commentaires